L'entreprise




Fonderie artisanale de cloches en bronze

La fabrication de cloches en bronze est intimement liée à la famille Jean Obertino depuis plus de deux siècles. Fondeurs de cloches itinérants en Italie et en Suisse avant de venir s’installer en France au début du XXème siècle et en 1931 à Morteau, plusieurs générations d’Obertino ont perpétué ce savoir-faire séculaire jusqu’à nos jours.

Aujourd’hui, Yves et Sylviane Obertino sont les dignes successeurs de cette saga familiale. Dans la fonderie artisanale de Morteau, on y fabrique plus de 200 modèles de cloches différents dans le strict respect de la tradition. De la clochette souvenir à la cloche de bétail, en passant par les médailles ou les bas-reliefs, chaque produit est moulé manuellement avant d’être fondu et décoré à la main.

Toutes les cloches fabriquées à la fonderie Jean Obertino, reconnue depuis 2011 “Entreprise du Patrimoine Vivant”, peuvent être personnalisées à la demande.

Le moulage

Le modèle de la cloche choisie est placé dans la partie principale d’un châssis. Il est recouvert de sable tassé à l’aide d’un fouloir, c’est ainsi que l’on obtient l’empreinte extérieure. Ensuite, cette première partie de châssis est retournée pour être encastrée dans la seconde puis on réitère l’opération pour remplir l’intérieur du modèle. Après avoir percé les trous de coulée, on sépare les deux parties du moule pour enlever le modèle. La décoration et les inscriptions sont alors appliquées sur l’empreinte extérieure et les deux parties du moule sont rassemblées entre elles.

La coulée

Dans le four est placé un creuset en graphite qui contient le bronze (alliage de cuivre et d’étain). Lorsque la température atteint les 1 200°C, le bronze en fusion est versé dans chaque moule. Quelques minutes plus tard, les cloches sont démoulées.

La finition

Les cloches sont ensuite ébarbées et tournées afin de leur donner un aspect lisse et brillant.